S'il y a bien un organe clé pour la détox, c'est le foie !

S'il y a bien un organe clé pour la détox, c'est le foie !

La détox : dans les médias, ce sujet est souvent évoqué au printemps. Pourtant, moins connue, la détox d’automne n’en est pas moins importante. Elle permet de mieux appréhender le changement de saison et de préparer l’hiver. Il est donc temps de faire un grand ménage et d’expulser les toxines accumulées. Le corps humain se débarrasse naturellement des toxines. Toutefois, certaines substances peuvent venir lui donner un coup de pouce dans son processus.

Pour une détox réussie : chouchoutez vos organes d’élimination

Au cours de nos journées, nous ingérons et fabriquons sans le vouloir une certaine quantité de toxines. Celles produites par l’organisme sont dites endogènes. Il peut s’agir par exemple de certaines hormones ou encore de l’histamine (molécule produite par le système immunitaire) ou l’adrénaline (une hormone libérée dans le corps lors d’un stress par exemple). Quant à celles provenant de l’extérieur, on les qualifie d’exogènes. Elles peuvent être apportées par l’alimentation qui comporte parfois des contaminants, des graisses saturées,... Ou encore par notre hygiène de vie notamment avec la consommation d'alcool et de tabac, ou enfin par notre environnement comprenant pollution, produits sanitaires, ...

L'un de nos principaux organes "nettoyeurs" est le foie ! Celui-ci, se charge d’éliminer les déchets et les toxines de l’organisme. C’est donc un organe émonctoire, à savoir un organe d’élimination. Qui plus est, le foie a plus d’une corde à son arc ! Il a aussi une fonction de stockage énergétique et de synthèse des nutriments essentiels. 

Parmi les organes émonctoires, on compte également les reins et les intestins. Ces derniers vont prendre le relais pour évacuer définitivement les déchets de l’organisme. Toutefois, en cas de déséquilibre alimentaire, de stress ou d’une exposition à des polluants par exemple, les toxines peuvent s’accumuler dans le corps. Le foie, les reins et les intestins rencontrent alors plus de difficultés pour les éliminer et vont avoir tendance à « s’encrasser ». 

Pourquoi détoxifier son organisme ?

En cas d’accumulation de toxines dans l’organisme, les organes chargés de la purification sont surmenés. Ils ne jouent donc plus aussi efficacement leur rôle. Les signes évocateurs sont nombreux : troubles cutanés, troubles du sommeil, kilos superflus, manque d’énergie,... De ce fait, débuter un programme détox va donc permettre de soutenir l’organisme dans ses fonctions d’élimination. Ainsi, les organes vont pouvoir continuer de travailler normalement. 

Comment faire ? Dans l’imaginaire, détox est synonyme de repas composés de deux feuilles de chou, d’une branche de céleri et de trois radis. Il est néanmoins possible de détoxifier notre foie naturellement sans s’affamer. Déjà par une alimentation variée et équilibrée et un mode de vie sain ; mais aussi par des plantes qui peuvent aider au bon fonctionnement des organes ayant une mission de "désintoxication" physiologique. Parmi elles, on retrouve le bouleau. Il possède des vertus drainantes et dépuratives en stimulant les fonctions du foie, des intestins et des reins. Il agit donc au niveau des trois organes émonctoires, lui permettant d’avoir une action globale de détoxification

Une détox associée à une alimentation saine et la pratique d’une activité physique régulière augmentent même les chances d’affiner sa silhouette plus facilement.

 Quelques conseils de vie pour une détox au top !

Boire beaucoup d’eau

Bien s’hydrater est important pour aider les reins dans leur travail de filtration des toxines. Il est conseillé de boire au minimum 1.5L d’eau par jour. Le thé, les tisanes et les infusions de plantes sont également de mise. 

Manger sainement 

Les repas avalés trop rapidement, riches en graisses saturées, les produits transformés,... en excès, ce n’est pas très bon pour notre organisme. Adopter une alimentation saine et équilibrée permettra de le remettre d’aplomb. On optera donc pour les aliments riches en fibres et particulièrement les fruits et les légumes. Ces derniers sont aussi de très bonnes sources de vitamines et de minéraux. On les choisira bio de préférence pour limiter les résidus de pesticides. De plus, on s’orientera vers des huiles de qualité riches en Oméga 3, acides gras indispensables au bon fonctionnement de l’organisme (comme le colza, le chia...). En revanche, on proscrira les aliments raffinés, trop riches en sucres simples ainsi que les produits transformés généralement riches en sucres, graisses saturées et en sel. Ceux-ci peuvent également contenir des additifs, ce qu’on souhaite éviter lors d’une détox.

Pratiquer une activité physique 

L’alimentation ne fait pas tout. Pratiquer une activité physique régulière et adaptée permet aussi d’éliminer des toxines par la sueur et la respiration. En faisant du sport, on oxygène nos poumons, et on optimise notre circulation sanguine

Adopter une bonne hygiène de vie en général 

Avoir une bonne hygiène de vie est essentiel pour une bonne détoxification. C’est commencer par réduire, voire arrêter la consommation de tabac et d’alcool. De cette façon, on limite l’entrée de toxines dans notre corps et on permet au foie de se reposer. En outre, se relaxer et se détendre sont de bons moyens de limiter le stress.

Éviter toutes les sources de toxines

Pollution, pesticides, produits sanitaires, stress, on privilégie des modes de vie plus naturels et moins nuisibles.