Après les fêtes, opération détox pour éliminer l'excès

Foie gras, chocolats, alcool, bûches, repas copieux, nuits courtes,... il n’y a pas à dire, les fêtes n’ont pas épargné notre organisme. Pourtant le corps humain est plutôt bien rodé et tout est prévu pour assurer son fonctionnement optimal. Mais il arrive que nos abus en tout genre lui en fassent voir de toutes les couleurs. A tel point qu’il nous fait bien comprendre que quand c’est trop, c’est trop. Ventre gonflé, ballonnements, lourdeurs,... sont les signes qu’il est temps d’agir. Et si c’était le moment d'entamer une petite cure de détox d’après fêtes ?

L’essentiel en 3 points

1/  Notre organisme possède des organes chargés de le détoxifier naturellement.

2/ Certains abus/excès notamment lors des fêtes de fin d’année perturbent ce système de nettoyage. Le corps peut donc avoir besoin d’un coup de pouce pour éliminer les toxines.

3/ Pour l’aider, adopter une bonne hygiène de vie est primordial. Il est également possible de puiser dans la nature les ressources nécessaires pour contribuer à une bonne détox.

Le saviez-vous ?

Si la détox est aujourd’hui assez médiatisée, il s’agit en réalité d’un phénomène qui n’est pas si récent que ça. Elle existerait depuis des milliers d’années dans la tradition ayurvéda ainsi qu’à l’époque de la Grèce Antique. Il paraîtrait même qu’Hippocrate en personne, parlait d’intoxication et de l’intérêt de purifier son organisme.

Le foie, le grand filtre détox de l’organisme.

Laboratoire Naturavignon

Avant toute chose, il faut savoir qu’en temps normal, notre corps n’a pas besoin de nous pour se détoxifier. Il le fait très bien tout seul. Pour cela il fait intervenir un tas d’organes d’élimination, dits émonctoires : les reins, le foie, les poumons, la peau et les intestins. Parmi eux, l’organe de la detox par excellence : le foie. Au sein de notre organisme, c’est une véritable station d’épuration. Il est chargé de trier les toxines (alcool, médicaments, pesticides, additifs alimentaires, tabac,...(1)) et de les envoyer soit aux reins, vers la peau, ou dans les intestins en fonction de leur nature. Ceux-ci se chargent ensuite de les éliminer dans les urines, dans la sueur et dans les selles. C’est également le foie qui est responsable du stockage et de la répartition des nutriments issus de la digestion comme le glucose (sucre) et les lipides (2).

Si d’ordinaire le mécanisme est bien huilé, on ne peut pas en dire autant après les fêtes. Entre l’excès de sel, de gras et de sucre, notre foie est mis en difficulté et se retrouve rapidement débordé. Le métabolisme est ralenti, provoquant des désagréments.

La détox : l’une de vos résolutions 2022 !

C’est donc à ce moment que le corps a besoin d’évacuer le surplus et d’être nettoyé. Bien souvent quand on pense détox, on pense minceur. Même si elle peut être accompagnée d’une perte de poids, ce n’est pas là son but ultime. Elle aide avant tout l’organisme à se débarrasser des toxines, à se détoxifier. Ainsi son objectif est de donner un coup de pouce au foie, aux reins et aux autres organes émonctoires dans le tri et l’évacuation des déchets accumulés.

Par ailleurs, une cure de détox passe généralement aussi par un rééquilibrage alimentaire. Sans parler de régimes restrictifs et d’une réelle baisse sur l’échelle de l’IMC (Indice de Masse Corporelle), manger plus sainement permet de réguler notre métabolisme : le foie peut travailler de manière optimale sans craindre un nouvel assaut.

Purifier l’organisme des excès de cette fin d’année, limiter les sensations de fatigue, de lourdeur et d’inconfort notamment digestif. Et le point bonus ? Ce petit rééquilibrage vous allégera quand même des quelques kilos engrangés pendant les fêtes. Alors, décidé à vous lancer dans une détox ?

Quels gestes adopter pour réussir une détox ?

Mettez-vous au vert :

Bien évidemment, pour faciliter l’élimination des déchets dans les urines on n’oublie pas de bien s’hydrater.

En outre, le point le plus important : veiller à son alimentation.

Pour faciliter le travail de nos organes, faire le plein de nutriments est primordial. Miser sur les fruits et légumes est donc certainement la meilleure des nutritions à adopter. Ces derniers sont riches en fibres, en vitamines, minéraux et antioxydants. Les fibres sont indispensables au bien-être de nos intestins (3). Le maintien de l’intégrité de la paroi intestinale est important pour limiter le passage des toxines. De plus, les fibres stimulent le transit ce qui facilite leur évacuation.

Misez sur le bouleau, l’élixir de choix pour se purifier :

Fini d’hiberner, c’est le moment de se mettre au bouleau ! Cet arbre à l’écorce blanche bien caractéristique est un incontournable de la detox. Parmi ses nombreux atouts, ses feuilles sont particulièrement intéressantes pour leurs bienfaits. Elles sont riches en antioxydants et en potassium (4). Le bouleau est un véritable atout grâce à ses propriétés drainantes. Il stimule le foie, les reins et les intestins dans leur fonction. Son action sur ces trois organes clés de l’élimination permet une détox globale de l’organisme.

Laboratoire Naturavignon

Enfilez votre tenue de sport :

Vous l’aurez compris, pour qu’une détox soit réussie il faut avant tout commencer par adopter une bonne hygiène de vie. Cela passe également par la pratique d’une activité physique régulière. Et ce, même s’il n’est pas toujours évident de sortir par ces températures plutôt fraîches. Néanmoins, le sport permet l’évacuation des toxines par la transpiration, d’oxygéner les poumons et de stimuler la circulation sanguine (5). De quoi se motiver à braver le froid.

Les fêtes de fin d’année sont l’occasion de partager de bons moments et de se faire plaisir. Si cette période est aussi synonyme d’excès, pour commencer l’année du bon pied, nettoyez et chouchoutez votre organisme grâce à la détox.

Références :

1. Carolina Duarte-Hospital, Laurence Huc, Sylvie Bortoli, Xavier Coumoul,Les xénobiotiques, quel impact sur les maladies métaboliques ? Cahiers de Nutrition et de Diététique, Volume 54, Issue 5, 2019, Pages 286-293,ISSN 0007-9960 doi.org/10.1016/j.cnd.2019.07.002.

2. Trefts E, Gannon M, Wasserman DH. The liver. Curr Biol. 2017 Nov 6;27(21):R1147-R1151. doi: 10.1016/j.cub.2017.09.019. PMID: 29112863; PMCID: PMC5897118

3. Slavin J. Fiber and prebiotics: mechanisms and health benefits. Nutrients. 2013 Apr 22;5(4):1417-35. doi: 10.3390/nu5041417. PMID: 23609775; PMCID: PMC3705355.

4. Penkov D, Andonova V, Delev D, Kostadinov I, Kassarova M. Antioxidant Activity of Dry Birch (Betula Pendula) Leaves Extract. Folia Med (Plovdiv). 2018 Dec 1;60(4):571-579.

5. Duncker DJ, Bache RJ. Regulation of coronary blood flow during exercise. Physiol Rev. 2008 Jul;88(3):1009-86.

Foie gras, chocolats, alcool, bûches, repas copieux, nuits courtes,... il n’y a pas à dire, les fêtes n’ont pas épargné notre organisme. Pourtant le corps humain est plutôt bien rodé et tout est prévu pour assurer son fonctionnement optimal. Mais il arrive que nos abus en tout genre lui en fassent voir de toutes les couleurs. A tel point qu’il nous fait bien comprendre que quand c’est trop, c’est trop. Ventre gonflé, ballonnements, lourdeurs,... sont les signes qu’il est temps d’agir. Et si c’était le moment d'entamer une petite cure de détox d’après fêtes ?

L’essentiel en 3 points

Notre organisme possède des organes chargés de le détoxifier naturellement.

Certains abus/excès notamment lors des fêtes de fin d’année perturbent ce système de nettoyage. Le corps peut donc avoir besoin d’un coup de pouce pour éliminer les toxines.

Pour l’aider, adopter une bonne hygiène de vie est primordial. Il est également possible de puiser dans la nature les ressources nécessaires pour contribuer à une bonne détox.

Le saviez-vous ?

Si la détox est aujourd’hui assez médiatisée, il s’agit en réalité d’un phénomène qui n’est pas si récent que ça. Elle existerait depuis des milliers d’années dans la tradition ayurvéda ainsi qu’à l’époque de la Grèce Antique. Il paraîtrait même qu’Hippocrate en personne, parlait d’intoxication et de l’intérêt de purifier son organisme.

Le foie, le grand
filtre détox de
l'organisme 

Détox Laboratoire Naturavignon

Avant toute chose, il faut savoir qu’en temps normal, notre corps n’a pas besoin de nous pour se détoxifier. Il le fait très bien tout seul. Pour cela il fait intervenir un tas d’organes d’élimination, dits émonctoires : les reins, le foie, les poumons, la peau et les intestins. Parmi eux, l’organe de la detox par excellence : le foie. Au sein de notre organisme, c’est une véritable station d’épuration. Il est chargé de trier les toxines (alcool, médicaments, pesticides, additifs alimentaires, tabac,...(1)) et de les envoyer soit aux reins, vers la peau, ou dans les intestins en fonction de leur nature.

Ceux-ci se chargent ensuite de les éliminer dans les urines, dans la sueur et dans les selles. C’est également le foie qui est responsable du stockage et de la répartition des nutriments issus de la digestion comme le glucose (sucre) et les lipides (2).

Si d’ordinaire le mécanisme est bien huilé, on ne peut pas en dire autant après les fêtes. Entre l’excès de sel, de gras et de sucre, notre foie est mis en difficulté et se retrouve rapidement débordé. Le métabolisme est ralenti, provoquant des désagréments.

La détox :
l'une de vos 
résolutions 
2022 ! 

C’est donc à ce moment que le corps a besoin d’évacuer le surplus et d’être nettoyé. Bien souvent quand on pense détox, on pense minceur. Même si elle peut être accompagnée d’une perte de poids, ce n’est pas là son but ultime. Elle aide avant tout l’organisme à se débarrasser des toxines, à se détoxifier. Ainsi son objectif est de donner un coup de pouce au foie, aux reins et aux autres organes émonctoires dans le tri et l’évacuation des déchets accumulés.

Par ailleurs, une cure de détox passe généralement aussi par un rééquilibrage alimentaire. Sans parler de régimes restrictifs et d’une réelle baisse sur l’échelle de l’IMC (Indice de Masse Corporelle), manger plus sainement permet de réguler notre métabolisme : le foie peut travailler de manière optimale sans craindre un nouvel assaut.

Purifier l’organisme des excès de cette fin d’année, limiter les sensations de fatigue, de lourdeur et d’inconfort notamment digestif. Et le point bonus ? Ce petit rééquilibrage vous allégera quand même des quelques kilos engrangés pendant les fêtes. Alors, décidé à vous lancer dans une détox ?

Quels gestes
adopter pour 
réussir une détox ?

1. Mettez-vous au vert

Bien évidemment, pour faciliter l’élimination des déchets dans les urines on n’oublie pas de bien s’hydrater.

En outre, le point le plus important : veiller à son alimentation.

Pour faciliter le travail de nos organes, faire le plein de nutriments est primordial. Miser sur les fruits et légumes est donc certainement la meilleure des nutritions à adopter. Ces derniers sont riches en fibres, en vitamines, minéraux et antioxydants. Les fibres sont indispensables au bien-être de nos intestins (3). Le maintien de l’intégrité de la paroi intestinale est important pour limiter le passage des toxines. De plus, les fibres stimulent le transit ce qui facilite leur évacuation.

2. Misez sur le bouleau, l’élixir de choix pour se purifier

Fini d’hiberner, c’est le moment de se mettre au bouleau ! Cet arbre à l’écorce blanche bien caractéristique est un incontournable de la detox. Parmi ses nombreux atouts, ses feuilles sont particulièrement intéressantes pour leurs bienfaits. Elles sont riches en antioxydants et en potassium (4). Le bouleau est un véritable atout grâce à ses propriétés drainantes. Il stimule le foie, les reins et les intestins dans leur fonction. Son action sur ces trois organes clés de l’élimination permet une détox globale de l’organisme.

Détox Laboratoire naturavignon

3. Enfilez votre tenue de sport

Vous l’aurez compris, pour qu’une détox soit réussie il faut avant tout commencer par adopter une bonne hygiène de vie. Cela passe également par la pratique d’une activité physique régulière. Et ce, même s’il n’est pas toujours évident de sortir par ces températures plutôt fraîches. Néanmoins, le sport permet l’évacuation des toxines par la transpiration, d’oxygéner les poumons et de stimuler la circulation sanguine (5). De quoi se motiver à braver le froid.

Les fêtes de fin d’année sont l’occasion de partager de bons moments et de se faire plaisir. Si cette période est aussi synonyme d’excès, pour commencer l’année du bon pied, nettoyez et chouchoutez votre organisme grâce à la détox.

Références

1. Carolina Duarte-Hospital, Laurence Huc, Sylvie Bortoli, Xavier Coumoul,Les xénobiotiques, quel impact sur les maladies métaboliques ? Cahiers de Nutrition et de Diététique, Volume 54, Issue 5, 2019, Pages 286-293,ISSN 0007-9960 doi.org/10.1016/j.cnd.2019.07.002.

2. Trefts E, Gannon M, Wasserman DH. The liver. Curr Biol. 2017 Nov 6;27(21):R1147-R1151. doi: 10.1016/j.cub.2017.09.019. PMID: 29112863; PMCID: PMC5897118

3. Slavin J. Fiber and prebiotics: mechanisms and health benefits. Nutrients. 2013 Apr 22;5(4):1417-35. doi: 10.3390/nu5041417. PMID: 23609775; PMCID: PMC3705355.

4. Penkov D, Andonova V, Delev D, Kostadinov I, Kassarova M. Antioxidant Activity of Dry Birch (Betula Pendula) Leaves Extract. Folia Med (Plovdiv). 2018 Dec 1;60(4):571-579.

5. Duncker DJ, Bache RJ. Regulation of coronary blood flow during exercise. Physiol Rev. 2008 Jul;88(3):1009-86.